IISD Reporting Services IISD
Home > #UCLGCongress Durban 2019
Home > #UCLGCongress Durban 2019

Bulletin des CGLU

Volume 231 Numéro 15 | Lundi 11 novembre 2019


Sixième Congrès mondial de CGLU - Sommet mondial de dirigeants locaux et régionaux

11-15 novembre 2019 | Durban, Afrique du Sud


Languages: EN (HTML/PDF) FR (HTML/PDF) ES (HTML/PDF)
Visitez notre couverture ENB+/IISD depuis la réunion de Durban, Sudáfrica: http://enb.iisd.org/uclg/2019/

Le Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux 2019, convoqué par Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), s’ouvre le lundi 11 novembre 2019 au Centre de conventions international de Durban, Afrique du Sud, et s’y poursuivra jusqu’au vendredi 15 novembre. Le Sommet mondial est le plus grand rassemblement de maires, présidents d’associations, conseillers, praticiens et partenaires locaux et régionaux du monde entier. Les recommandations et documents d’orientation adoptés au Sommet devraient devenir une référence pour l’élaboration de politiques, d’activités de plaidoyer et de plans de travail futurs pour le Groupe de travail mondial des gouvernements locaux et régionaux et pour l’Organisation mondiale des villes et gouvernements locaux unis.

Le sommet devrait rassembler 3 000 élus locaux et des professionnels représentant des villes et des métropoles, des représentants de la société civile, des citoyens et des experts du monde des affaires et du milieu universitaire, dans le but de créer des liens et d’élaborer des politiques visant à transformer la société dans le contexte de l’approche multi-niveaux de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et des objectifs de développement durable. La session sera basée sur un format renouvelé et une collaboration améliorée entre les membres et les partenaires de CGLU, avec des résultats politiques améliorés.

L’organisation: La réunion de Durban comporte un certain nombre d’éléments:

  • Le Congrès mondial de CGLU se tiendra pendant le Sommet mondial de CGLU, réunissant les membres de CGLU pour définir leur programme international.
  • Un groupe de travail mondial réunira l’Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux, offrant ainsi aux gouvernements locaux et régionaux l’occasion de s’exprimer sur le programme international et les processus à venir.

Les thèmes: Les gouvernements locaux et régionaux considèrent les programmes mondiaux comme un cadre unique et universel répondant aux priorités les plus urgentes du monde. Compte tenu de leur perspective locale, une approche multi-niveaux et ascendante des délibérations des parties prenantes, de la conception et de la mise en œuvre des politiques est primordiale. Ces programmes mondiaux comprennent le Programme de développement 2030, l’Accord de Paris de la CCNUCC, le Cadre de Sendai et le Nouveau Cadre Urbain. Le Sommet mondial montrera que la localisation peut constituer une dimension importante de la conception des politiques et servir de catalyseur à la volonté politique.

Le Sommet recevra des contributions et délibérera sur une série de thèmes d’actualité, dont notamment: l’égalité des genres, l’autonomisation des femmes et des Jeunes; l’action locale; le droit à la ville; des villes inclusives et accessibles; le développement urbain durable; des initiatives de paix locales; la finance; la démocratie locale; et la localisation du programme mondial. S’appuyant sur le mouvement international centenaire des municipalités, le Sommet mondial englobera des formats interactifs et innovants sur quatre pistes qui guideront les participants, ainsi que des sessions dédiées aux membres de CGLU. Le sommet consolidera les politiques en mettant l’accent sur les gouvernements locaux en tant que représentants des communautés, pour les communautés. Une attention particulière sera accordée au renforcement de la démocratie, à la mise en œuvre du droit à la ville et à l’élaboration d’un programme intergénérationnel.

Bref historique de CGLU et des processus connexes

Le Sommet mondial s’appuie sur le mouvement international des municipalités, vieux de cent ans. CGLU a été fondée en 2004 dans le but de faire en sorte que les gouvernements infranationaux et régionaux et les autres autorités locales participent aux processus internationaux qui définissent les programmes du développement durable et du changement climatique et qui traitent d’autres domaines d’intérêt au niveau local. Depuis sa création, CGLU a convoqué des représentants des villes et des gouvernements locaux autour de problèmes communs aux juridictions infranationales et a défendu les intérêts des gouvernements locaux sur la scène mondiale.

Habitat I: La Conférence des Nations Unies sur les établissements humains (Habitat I) a eu lieu à Vancouver (Canada) du 31 mai au 11 juin 1976. La Déclaration de Vancouver sur les établissements humains, adoptée par la Conférence, a officiellement établi le Centre des Nations Unies pour les établissements humains en tant que principal institution des Nations Unies mandatée par l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) pour promouvoir des cités et villes durables sur le plan social et environnemental dans le but de fournir un logement convenable à tous.

Première Assemblée mondiale des villes et des autorités locales: La première Assemblée mondiale des villes et des autorités locales s’est réunie à Istanbul (Turquie) du 30 au 31 mai 1996, avant Habitat II. La déclaration finale sur Habitat II publiée par l’Assemblée mondiale représentait la contribution officielle des membres participant à la Conférence.

Habitat II: Habitat II, s’est réuni à Istanbul, en Turquie, du 3 au 14 juin 1996, à l’occasion du 20e anniversaire d’Habitat I. Le Programme pour l’habitat et la Déclaration d’Istanbul sur les établissements humains adoptés par la Conférence prévoient plus de 100 engagements et stratégies établissements humains durables. Avec l’adoption du Programme pour l’habitat, la communauté internationale a défini un double objectif: assurer un logement convenable à tous et assurer le développement durable des établissements humains. La Déclaration d’Istanbul reconnaît les autorités locales comme étant les « partenaires les plus proches » d’ONU-Habitat et « essentielles » à la mise en œuvre du Programme pour l’habitat. L’article 102 du Programme pour l’habitat reconnaît que les administrations municipales « peuvent être un partenaire efficace pour rendre les établissements humains viables, équitables et durables », étant donné que leur niveau d’administration est « plus proche de la population ».

Congrès fondateur de CGLU: En mai 2004, les maires, les conseillers et élus municipaux, ainsi que les élus locaux et régionaux se sont réunis à Paris (France) pour créer CGLU. La déclaration finale du congrès fondateur traite du développement durable et de la mondialisation, de la décentralisation et de la démocratie locale, de la coopération et de la diplomatie, et de la santé mondiale.

2ème congrès mondial de CGLU: Lors du deuxième Congrès mondial de CGLU, tenu en octobre 2007 à Jeju, République de Corée, l’Organisation et d’autres parties prenantes ont discuté des conséquences de l’urbanisation, de la coopération avec les régions et des défis de la ville de demain. La déclaration finale énonce des engagements concernant le réchauffement de la planète et la protection de l’environnement, les droits de l’homme, la paix et le développement, ainsi que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Le document politique de CGLU sur les finances locales a été approuvé.

Premier Sommet mondial de dirigeants locaux et régionaux et 3ème congrès mondial de CGLU: En novembre 2010, à Mexico, Mexique, le premier Sommet mondial s’est réuni à la faveur du Congrès de CGLU et a adopté un document intitulé « La ville de 2030 - Notre Manifeste ». Manifesto expose les objectifs communs des dirigeants locaux et leur détermination à améliorer le milieu urbain.

2ème Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux et 4ème congrès mondial de CGLU: Du 1er au 4 octobre 2013 à Rabat, au Maroc, le 2ème Sommet mondial a célébré le centenaire du mouvement municipal international et a permis aux participants de débattre et d’échanger leurs vues sur les questions les plus vitales pour les autorités infranationales et les partenaires au 21e siècle. Le document final du Sommet, la Déclaration de Rabat, reconnaît la nécessité de s’attaquer au changement, à l’innovation et à la question des sociétés justes en renforçant la gouvernance ascendante sous la direction de gouvernements locaux et régionaux inclusifs.

GTF: Créé en 2013 à l’initiative du Président de la CGLU et maire d’Istanbul, Kadir Topbaş, le GTF est un mécanisme de coordination des efforts de plaidoyer des grands réseaux internationaux de gouvernements locaux en matière de changement climatique et de processus de développement urbain et durable. Le GTF a organisé la deuxième Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux sous la forme d’un processus en trois parties visant à fournir une contribution officielle à Habitat III.

FdD3: Se déroulant à Addis-Abeba, Éthiopie, du 13 au 16 juillet 2015, la FdD3 a adopté le AAAA, qui comprend un cadre global pour le financement du développement après 2015, ainsi que des spécifications de domaines d’action, des données, une surveillance et un suivi. L’AAAA met l’accent sur les villes et s’engage à soutenir des infrastructures résilientes et respectueuses de l’environnement dans les pays en développement.

Sommet des Nations Unies sur le développement durable: Le Sommet des Nations Unies sur le développement durable s’est tenu au siège des Nations Unies à New York, États-Unis, du 25 au 27 septembre 2015. Le Sommet a adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui comprend 17 objectifs de développement durable et 169 cibles connexes. L’ODD 11 s’applique aux zones urbaines et vise à « rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables ». Il comprend sept cibles connexes, notamment le logement, les transports, l’urbanisation et la gestion des déchets, ainsi que trois cibles concernant les moyens de mise en œuvre.

Conférence de Paris sur le changement climatique: La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique s’est tenue à Paris en novembre-décembre 2015 et a abouti à l’Accord de Paris. L’Accord définit les objectifs suivants: maintenir la hausse de la température moyenne mondiale en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et poursuivre les efforts visant à limiter l’augmentation des températures à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels; et renforcer la capacité d’adaptation globale, renforcer la résilience et réduire la vulnérabilité au changement climatique. L’Accord de Paris entrera en vigueur le 4 novembre 2016. Dans la période qui a précédé Paris, les gouvernements locaux et régionaux ont montré comment, procédant de la base au sommet, ils mènent la lutte contre le changement climatique en renforçant l’ambition d’avant 2020.

2e Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux: La première session de la deuxième Assemblée mondiale s’est tenue à New York, États-Unis, le 15 mai 2016, immédiatement avant les audiences officieuses d’Habitat III avec les associations de autorités locales, au cours desquelles des représentants des gouvernements locaux et régionaux ont procédé à un échange de vues avec les États membres et des observateurs sur l’avant-projet du document final Habitat III.

Première session de l’Assemblée du Programme des établissements humains des Nations Unies (ONU-Habitat): La session inaugurale de l’Assemblée d’ONU-Habitat a été convoquée suite à la résolution 73/239 de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui a dissous le Conseil d’administration d’ONU-Habitat en tant qu’organe subsidiaire du Conseil général et l’a remplacée par l’Assemblée d’ONU-Habitat, qui visait à renforcer l’organisation à travers sa structure organisationnelle. Cela fait de l’Assemblée des Nations Unies pour l’habitat un organe décisionnel de très haut niveau sur l’urbanisation durable et les établissements humains. Sa première réunion a permis d’obtenir des résultats importants pour répondre aux défis urbains. Ses discussions et ses résultats sont en rapport direct avec d’autres réunions et processus de développement multilatéraux, notamment le prochain Sommet sur l’action sur le climat, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les objectifs de développement durable, dont plus du tiers des cibles comporte une composante urbaine.

La première session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’habitat, qui s’est tenue à l’Office des Nations Unies à Nairobi, Kenya, du 27 au 31 mai 2019, a attiré des délégations nationales de 127 pays, dont quatre chefs d’État et de gouvernement et 49 ministres. Plus du tiers des plus de 2 900 délégués présents provenaient des gouvernements nationaux, ainsi que 129 des gouvernements locaux, dont plus de 60 maires et près de 470 organisations non gouvernementales, des universités et une forte présence du secteur privé. Le nombre total de participants, y compris les divers membres du personnel technique, du personnel d’ONU-Habitat et des artistes de spectacle a atteint plus de 3 900 personnes.

Troisième Sommet mondial de dirigeants locaux et régionaux et 5e congrès mondial de CGLU: Le troisième Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux s’est réuni du 12 au 15 octobre 2016 à Bogotá, en Colombie, sur le thème « Voix locales pour un monde meilleur ». La réunion qui comprenait des plénières, deux plateformes de travail permanentes, des ateliers, des dialogues sur les politiques, des forums communautaires, des forums d’apprentissage et autres sessions interactives, s’est tenu juste avant la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), qui s’est déroulée du 17-20 octobre 2016 à Quito, Équateur. Le 14 octobre, le Groupe de travail mondial des gouvernements locaux et régionaux (GTF), modéré par CGLU, a convoqué la deuxième session de la deuxième Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionaux. La deuxième Assemblée mondiale a adopté une déclaration contenant les principales recommandations des gouvernements locaux et régionaux concernant le principal objectif d’Habitat III, le Nouvel agenda urbain, destiné à orienter la politique de développement urbain dans le monde au cours des deux prochaines décennies. En outre, CGLU a publié le 4e Rapport mondial sur la démocratie locale et la décentralisation (GOLD IV), proposant des analyses, des exemples novateurs et des études de cas du monde entier pour appuyer les recommandations du Programme mondial des gouvernements locaux et régionaux pour le XXIe siècle.

[Top]

Receive ENB reports directly in your inbox

Remind me: