IISD Reporting Services IISD
Home > UNCCD COP13 | CRIC16 | CST13
Home > UNCCD COP13 | CRIC16 | CST13

Bulletin des Négociations de la Terre (ENB)

Volume 04 Numéro 277 - vendredi, 15 septembre 2017


Les faits marquants de la COP 13 de La CNULD

Jeudi, 14 septembre 2017 | Ordos, Chine


Langues: EN (HTML/PDF) FR (HTML/PDF) CN (HTML/PDF)
Visitez notre couverture ENB/IISD depuis la réunion à Ordos, en Chine: http://enb.iisd.org/desert/cop13/

Jeudi 14 septembre, les délégués de la COP 13 de la CNULD se sont réunis dans la matinée, en séance plénière de la COP et ont adopté des décisions sur les pouvoirs des délégations et les rapports du Comité sur l’examen de la mise en application de la Convention (CEAC) et du Comité de la science et de la technologie (CST).

 Les groupes de contact de la Grande Commission (GC) sur le budget et sur les questions diverses se sont réunis tout au long de la journée et dans la soirée pour examiner des projets de décision.

LA CONFÉRENCE DES PARTIES

QUESTIONS D’ORGANISATION: Pouvoirs des délégations: La présidente Jia Xiaoxia, Administration forestière étatique, Chine, représentant le président de la COP 13, a ouvert la session et a invité la Conférence à examiner le projet de décision de la COP sur les pouvoirs des délégations (ICCD/COP(13)/L.3). Les délégués ont adopté la décision sans amendement.

RATTACHER LES DONNÉES SCIENTIFIQUES AUX PROCESSUS DÉCISIONNELS: Examen du rapport du CST: Le Président Hamid Čustovič a donné un bref aperçu du travail du Comité, notant que ce dernier a, entre autres, exploré des voies pour une collaboration scientifique et des synergies accrues entre les organismes scientifiques des conventions de Rio et les diverses plateformes internationales pertinentes. Il a ajouté que le Comité a accueilli favorablement l’évaluation positive du travail de l’interface science-politique (ISP), a accepté de proroger son mandat jusqu’à la fin de la COP 16 et a approuvé le programme de travail de l’ISP pour l’exercice biennal 2018-2019.

Čustovič a informé la COP que les parties avaient proposé des amendements à deux projets de décision (ICCD/COP(13)/L.1 et L.2) qui seront conséquemment mis à jour. Il a invité les parties à adopter les six projets de décision transmis par le Comité, portant sur: «le suivi du programme de travail de l’interface science-politique (ISP) pour l’exercice biennal 2016-2017» (ICCD/COP(13)/CST/L.1); «la coopération avec d’autres groupes et organes scientifiques intergouvernementaux» (ICCD/COP(13)/CST/L.2); «l’Amélioration de l’efficacité de l’ISP» (ICCD/COP(13)/CAT/L.3); «le programme de travail de l’interface science-politique pour l’exercice biennal 2018-2019» (ICCD/COP(13)/L.4); «la promotion de l’analyse, diffusion et accessibilité des bonnes pratiques et le Centre d’information de la Convention» (ICCD/COP(13)/CST/L.5); et «le programme de travail pour la CST 14» (ICCD/COP(13)/CST/L.6). La COP a adopté les six décisions.

MISE EN ŒUVRE EFFICACE DE LA CONVENTION AUX NIVEAUX NATIONAL, SOUS-RÉGIONAL ET RÉGIONAL: Examen du rapport du CEAC: La présidente Jia Xiaoxia a invité le président du CEAC à présenter le rapport concernant le CEAC.

Le président du CEAC, Aliyu Bananda, a déclaré que le Comité a terminé, le mercredi 13 septembre, l’ensemble de ses travaux, qui comprenaient des avis sur la procédure de déclaration devant débuter en novembre 2017 et l’adoption d’une fréquence biennale. Il a réitéré que six projets de décision avaient été approuvés par le Comité, prenant note des observations des parties, en particulier pour ce qui concerne la traduction des textes en langue arabe, indiquant que le Secrétariat se chargera de la cohérence des textes dans les différentes langues. Il a invité les parties à adopter les six projets de décision élaborés par le Comité, qui portent sur: «la mobilisation des ressources pour l’application de la Convention» (ICCD/CRIC(16)/L.1); «l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies par le biais des programmes d’action nationaux pour atteindre les objectifs de la Convention à la lumière de l’objectif 15.3 du Programme de développement durable pour l’horizon 2030» (ICCD/CRIC(16)/L.2); «l’amélioration des procédures de communication des données ainsi que de la qualité et les formats des communications à soumettre à la COP» (ICCD/CRIC(16)/L.3); «la collaboration avec le Fonds pour l’environnement mondial (FEM)» (ICCD/CRIC(16)/L.4); «les date et lieu de la CEAC 17» (ICCD/CRIC(16)/L.5); et ‘le Programme de travail pour la CEAC 17’ (ICCD/CRIC(16)/L.6). La COP a adopté les six projets de décisions par acclamation.

Dans le cadre des questions de procédure, le président Bananda a annoncé la désignation de Teofilus Nghitila (Namibie) comme vice-président du CEAC.

LES GROUPES DE CONTACT

GROUPE DE CONTACT DE LA GC SUR LES QUESTIONS DIVERSES: Le groupe s’est réuni tout au long de la journée, finalisant les travaux sur trois projets de décision: Le mandat du CEAC; le Cadre stratégique futur; et le plaidoyer politique sur la sécheresse. Avec le report de la séance plénière de clôture de la GC au vendredi matin, le groupe a travaillé en nocturne pour finaliser le travail sur les six autres décisions restant qui portent sur: le plaidoyer politique sur les tempêtes de sable et de poussière; le cadre du plaidoyer sur le genre; L’engagement des OSC; la participation du secteur privé; la migration; et les synergies avec d’autres conventions.

GROUPE DE CONTACT DE LA GC SUR LE BUDGET: Le groupe s’est réuni toute la journée et dans la soirée.

DANS LES COULOIRS

Le jeudi matin, le ciel était couvert, reflétant en quelque sorte l’humeur de bon nombre de délégations au sujet de l’état d’avancement des travaux au sein du groupe de contact de la GC sur les questions diverses. Plusieurs délégués ont avancé de sombres prévisions quant à la façon dont se déroulera la journée à l’intérieur et à l’extérieur des salles de négociations, grommelant sur l’absence de progrès «alors qu’une tempête était en préparation».

Par conséquent, il y a eu un soupir collectif de soulagement lorsque le groupe a réussi à trouver une façon créative de combler les lacunes dans le projet de décision qui appelait à l’adoption du rapport du GTI sur le futur Cadre stratégique de la Convention, évitant ainsi la réouverture de l’ensemble du texte. Avec l’approbation antérieure du projet de décision sur le mandat du CEAC, l’humeur a semblé s’améliorer un peu l’après-midi, reflétant l’éclaircie soudaine apparue dans le ciel, une percée a permis de faire avancer les discussions sur le cadre du plaidoyer en faveur d’une politique de lutte contre la sécheresse, avec un texte qui, entre autres, accueille favorablement l’Initiative proposée pour la lutte contre la sécheresse et la résilience à la sécheresse, l’adaptation à; et la gestion de, la sécheresse, dont l’élaboration avait déjà pris la majeure partie de la journée du mercredi. Les délégués ont convenu d’y ajouter une note d’une page du Secrétariat, fournissant plus d’indications sur la portée de l’Initiative pour la lutte contre la sécheresse et sur le rôle du Secrétariat, qui a également préparé le terrain au groupe de contact sur le budget pour approuver le budget proposé pour l’Initiative.

Mais au moment où les quelques rayons de soleil se sont cachés, l’humeur des délégués s’est également assombrie lorsqu’ils ont réalisé qu’il leur restait encore plus de six décisions à finaliser dans la matinée. Avec des consultations non officielles révélant déjà que le texte sur la migration allait être particulièrement ardu, certaines délégations ont déclaré qu’elles n’étaient pas disposées à entamer des discussions sur la question, vu la manière «non conventionnelle» dont elle avait été introduite. Pour nombre d’observateurs chevronnés, le scénario le plus réaliste qui permettrait de faire avancer les choses consiste en l’introduction d’un texte bref, priant le Secrétariat d’élaborer un rapport sur l’exploration des liens entre les DDTS, la paix et la sécurité, pour examen à la prochaine COP. Le groupe passant une séance de travail nocturne «ouverte à tous», qui a assez rapidement complété le texte sur les synergies, certains ont espéré voir, dans le traitement des questions plus polémiques, le pragmatisme prévaloir de la même manière et permettre au groupe de s’entendre sur les six autres textes de décisions.

Le caractère “ouvert à tous” du groupe de contact de la GC a également été appliqué au groupe de contact sur le budget, où des questions restaient à résoudre sur les scénarios budgétaires du Secrétariat et sur l’affectation en personnel.

NUMÉRO DE SYNTHÈSE FINALE ET ANALYSE DU ENB: Le numéro du Earth Negotiations Bulletin sur la synthèse finale et analyse de la COP13 sera disponible en ligne, dès le lundi 18 septembre 2017, à l’adresse: http://enb.iisd.org/desert/cop13/

Receive ENB reports directly in your inbox

Remind me: