Report of main proceedings for 13 December 2018

Katowice Climate Change Conference - December 2018

La Conférence de Katowice sur les changements climatiques s’est poursuivie ce jeudi. La plupart des négociations se sont déroulées dans des consultations ministérielles ou sous l’égide de la Présidence. Une plénière de bilan a fait rapport de l’état des négociations, et la CdP et la CMP se sont réunies pour finaliser les points qui n’ont pas de rapport avec le Programme de travail de l’Accord de Paris (PTAP).

Bilan de la Présidence de la CdP

Le Président de la CdP 24 Michał Kurtyka a invité les ministres à faire rapport des questions relatives au PTAP sous leur responsabilité.

Concernant le financement, Jochen Flasbarth, Secrétaire d’État au Ministère fédéral allemand de l’environnement, de la conservation de la nature et de la sécurité nucléaire, a indiqué qu’un paquet final a été envoyé au Président pour des consultations plus poussées. Yasmine Fouad, Ministre égyptienne de l’environnement, a indiqué que les Parties ont été en mesure d’enlever certains crochets sur les libellés relatifs au nouvel objectif de financement à long terme et au Comité permanent sur le financement. 

Concernant la transparence, Derek Hanekom, Ministre sud-africain du tourisme, a indiqué qu’il semblait y avoir une convergence de points de vue sur quelques questions, et que dans d’autres domaines, les différences n’étaient pas si grandes. Il a assuré les Parties que les Co-Facilitateurs ont écouté attentivement et travaillé d’arrache-pied pour trouver un juste milieu acceptable.

Concernant l’atténuation, Masagos Zulkifli, Ministre de l’environnement et des ressources en eau, Singapour, a rapporté des réunions avec plusieurs Parties afin d’aborder des propositions de compromis sur les questions en suspens, entre autres, le caractère juridiquement contraignant des directives, le calendrier d’application, et les échéances d’examen. Zulkifli a signalé que la question de la « portée générale » était restée irrésolue et a exprimé l’espoir que les suggestions des Co-Facilitateurs permettront à la Présidence de préparer un texte plus propre.

Concernant l’adaptation, Kimmo Tiilikainen, Ministre finlandais de l’environnement, de l’énergie et du logement, a rapporté que trois questions centrales ont été abordées dans des réunions bilatérales: les méthodologies d’évaluation des besoins en matière d’adaptation; la reconnaissance des efforts d’adaptation des pays en développement; et les co-avantages d’atténuation découlant des activités d’adaptation. Il a rapporté s’être coordonné avec les Co-Facilitateurs en charge du financement. Signalant l’émergence d’un compromis, notamment concernant les co-avantages d’atténuation, il a indiqué qu’un « texte pratiquement propre » a été transmis à la Présidence.

Concernant le bilan mondial, Carole Dieschbourg, Ministre luxembourgeoise de l’environnement, a signalé quatre questions restées en suspens: l’équité; les domaines thématiques; les sources d’informations; et les rapports de synthèse. Concernant les domaines thématiques, elle a fait état d’une certaine ouverture aux pertes et préjudices, et, concernant l’équité, elle a indiqué qu’il restait des options à aborder. Elle a noté que les Co-Facilitateurs ont transmis des orientations à la Présidence sur des terrains d’entente possibles.

Concernant le dialogue Talanoa et le Rapport spécial du GIEC sur un réchauffement de 1,5ºC, Isabella Lövin, Première ministre adjointe et Ministre de la coopération au développement internationale et du climat, Suède, a rapporté les discussions sur: la façon dont le résultat du dialogue Talanoa devrait être saisi; le type d’indications qu’il conviendrait de donner aux Parties pour la préparation de leurs CDN; et la façon dont le Rapport spécial du GIEC sur un réchauffement de 1,5ºC devrait être reconnu. Elle a indiqué qu’un projet de texte serait présenté à la Présidence le plus rapidement possible.

Le Président de la CdP 24 Kurtyka a annoncé que le paquet textuel serait disponible « le plus vite possible », sur la base des conseils prodigués par les ministres co-facilitateur et par les Présidences su SBI, du SBSTA et de l’APA. Il a indiqué qu’il présenterait le texte lors d’une réunion ministérielle qu’il a appelée « Sejmik » en l’honneur du 550e anniversaire de la première réunion du parlement polonais.

Plénière de la CdP

Le Vice-Président de la CdP Ian Fry, Tuvalu, a ouvert la session.

Rapports des organes subsidiaires: Rapport du SBSTA: Le Président du SBSTA Paul Watkinson (France) a fait rapport des travaux du SBSTA sur les questions non reliée au Programme de travail de l’Accord de Paris (PTAP).

Il a mis en exergue le projet de décision de la CdP sur la Plateforme des communautés locales et des peuples autochtones (PCLPA), en la décrivant comme une grande réussite. Il a par ailleurs informé que le SBSTA n’a pas été en mesure de conclure son examen des carburants utilisés dans les transports aériens et maritimes internationaux ni celui du point relatif à la recherche et l’observation systématique, et a indiqué que des consultations étaient en cours pour tenter de résoudre l’incapacité des Parties à parvenir à un accord concernant le Rapport spécial du GIEC sur un réchauffement de 1,5ºC. Il a indiqué que les deux points seront réinscrits à l’ordre du jour de la SBSTA 50.

La CdP a pris note du rapport oral du Président du SBSTA, du projet de compte-rendu de la SBSTA 49 (FCCC/SBSTA/2018/L.17), et des rapports de la SBSTA 48 (FCCC/SBI/2018/4) et de la SBSTA 48-2 (FCCC/SBSTA/2018/6). La CdP a par ailleurs adopté une décision sur la PCLPA (FCCC/SBSTA/2018/L.18). Elle a également adopté des conclusions concernant le forum sur l’impact des mesures de riposte mises en œuvre et son programme de travail (FCCC/SB/2018/L.19/Add.1) et concernant l’Action commune de Koronivia pour l’agriculture (FCCC/SB/2018/L.7).

Rapport du SBI: Le Président du SBI Emmanuel Dlamini (eSwatini) a fait rapport des travaux du SBSTA sur les questions non reliée au PTAP.

Parmi les accomplissements du SBI en 2018, il a mis en lumière, entre autres: les avancées sur plusieurs aspects de l’adaptation; le lancement de l’examen du Comité de Parties sur le renforcement des capacités (CPRC); l’examen du Centre et Réseau des technologies climatiques (CRTC); et les dispositifs institutionnels de REDD+.

La CdP a pris note du rapport oral du Président du SBI, du projet de compte-rendu de la SBI 49 (FCCC/SBI/2018/L.20), et des rapports de la SBI 48 (FCCC/SBI/2018/9 and Add.1), et de la SBI 48-2 (FCCC/SBI/2018/11).

La CdP a également adopté une décision recommandé par la SBI 48 sur l’examen du CRTC (FCCC/SBI/2018/9/Add.1) ainsi que les conclusions recommandées par la SBI 48 sur le mandat pour un examen du programme de travail de Doha sur l’article 6 de la Convention (éducation et formation en matière de changements climatiques) (FCCC/SBI/2018/9/Add.1) et sur la coordination des soutiens pour la mise en œuvre des activités liées à des actions d’atténuation dans le secteur forestier dans les pays en développement, y compris les dispositifs institutionnels (FCCC/SBI/2018/9/Add.1).

Rapport de l’APA: La CdP a pris note du rapport oral des Présidentes de l’APA. Elle a également pris note du rapport de l’APA 1-5 (FCCC/APA/2018/2), de celui de l’APA 1-6 (FCCC/APA/2018/4), et du projet de rapport de l’APA 1-7 (FCCC/APA/2018/L.5).

Rapport du Comité de l’adaptation: La CdP a adopté une décision relative au rapport du Comité de l’adaptation (FCCC/SB/2018/L.5).

Mise au point et transfert de technologies et Mise en œuvre du Mécanisme technologique: Rapport annuel commun du Comité exécutif de la technologie (CET) et du CRTC: La CdP a adopté une décision relative à ce point (FCCC/SB/2018/L.8).

Notification et examen concernant les Parties visées à l’annexe I de la Convention: Compilation-synthèse des deuxièmes et troisièmes rapports biennaux. La CdP a pris note du fait que le SBI est convenu de poursuivre son examen de cette question à la SBI 50.

Renforcement des capacités au titre Convention: La CdP a adopté une décision relative au rapport annuel d’avancement du CPRC (FCCC/SBI/2018/L.21/Add.1).

Application des paragraphes 8 et 9 de l’article 4 de la Convention: Mise en œuvre du programme de travail de Buenos Aires sur les mesures d’adaptation et de riposte (décision 1/CP.10): La CdP a pris note du fait que le SBI est convenu de poursuivre son examen de cette question à la SBI 50.

Questions relatives aux pays les moins avancés: La CdP a adopté une décision relative au programme de travail sur les PMA  (FCCC/SBI/2018/9/Add.1).

Genre: La CdP a pris note des conclusions du SBI sur ce point (FCCC/SBI/2018/L.22/Add.1).

Le Vice-Président de la CdP Fry a ajourné la session.

Plénière de la CMP

Rapports des organes subsidiaires: Rapport du SBSTA: La CMP a pris note du rapport de la SBSTA 48 (FCCC/SBSTA/2018/4), de celui de la SBSTA 48-2 (FCCC/SBSTA/2018/6), et du projet de rapport de la SBSTA 49 (FCCC/SBSTA/2018/L.17). Le Président Watkinson a noté que le SBSTA reprendra à la SBSTA 50 le rapport annuel sur l’examen technique des inventaires de GES et sur les autres informations transmises par les Parties visées à l’Annexe I.

Rapport du SBI: La CMP a pris note du rapport de la SBI 48 (FCCC/SBI/2018/9), de celui de la SBI 48-2 (FCCC/SBI/2018/11), et du projet de rapport de la SBI 49 (FCCC/SBI/2018/L.20). Le Président Dlamini indiqué que le SBI est convenu de poursuivre son examen des compilations et synthèse des deuxièmes et troisièmes rapports biennaux établis par les Parties visées à l’Annexe I à la SBI 50.

Questions relatives au Mécanisme pour un développement propre: La CMP a adopté la décision sur ce point (FCCC/KP/CMP/2018/L.1).

Renforcement des capacités au titre du Protocole: La CMP a pris note des conclusions de la SBI 48 sur le renforcement des capacités.

Questions relatives: au paragraphe 3 de l’article 2 et au paragraphe 14 de l’article 3 du Protocole (réduction des effets adverses sur les pays en développement Parties par les Parties visées à l’Annexe I): La CMP a noté que le SBI et le SBSTA sont convenus de poursuivre leur examen de ces points à la SB 50.

Rapport sur la table ronde ministérielle de haut niveau sur le renforcement du niveau d’ambition des engagements au titre du Protocole de Kyoto: Des consultations informelles ont été guidées par Adam Guibourgé-Czetwertyński (Pologne), et aucun consensus n’a pu être dégagé sur la suite des opérations. La CMP est convenue que ce point sera inclus dans l’ordre du jour provisoire de la CMP 15.

Dans les couloirs

En cette avant-dernière journée de la CdP 24, les délégués étaient éparpillés dans les installations, mais il n’y avait rien au programme. À porte close, les ministres et délégués se sont réunis sous divers formats: des consultations bilatérales; des réunions des « chefs de délégation »; et des consultations ouvertes. Pour certaines questions, comme celles portant sur l’article 6 (démarches concertées), les délégués avaient travaillé toute le nuit de mercredi. D’autres débats clés se sont poursuivis tout au long de la journée, et certains ont même nécessité des ministres désignés pour faciliter les consultations. Il se disait qu’un consensus avait émergé sur l’inclusion des pertes et préjudices dans le cadre de transparence, mais on en était bien loin concernant la façon, et la question même, d’inclure les pertes et préjudices dans le bilan mondial.

Dans ce climat de « précipitation et attente », quelques groupes et délégations ont craint d’être laissés pour compte en évoquant les bilatérales supprimées, et se sont demandés à quel moment ces réunions « cruciales » allaient être reprogrammées pour leur permettre de partager leurs points de vue avec les ministres et de prendre part à la solution sur les questions chères à leurs intérêts. Beaucoup étaient circonspects au sujet de la stratégie globalisante de la Présidence, et des préoccupations concernant la transparence et l’équité procédurales se sont mises à bouillonner; un délégué s’est même demandé avec appréhension à quel moment « le texte leur tomberait de ciel sur la tête ».

Le bilan de la Présidence a ajouté un nouveau format aux débats: un Sejmik, nommé ainsi en l’honneur du 550e anniversaire du parlement polonais. C’était essentiellement un format de type Vienne, avec des ministres autour d’une table, soutenus par un nombre limité de conseillers, et la méthode a été saluée par un délégué comme une sorte de « chasse à l’efficacité face au peu de temps qui reste ». Une autre déléguée s’est inquiété du fait que les discussions du Sejmik pourraient s’avérer aussi circulaires que la table autour de laquelle planchaient les ministres, au vu des « deux dernières journées perdues » que les délégués ont passées à ré-identifier des problèmes bien connus sans rien faire ou presque, de son point de vue, pour rapprocher les Parties. Un optimiste a signalé les propositions de compromis que les ministres étaient en train d’élaborer, notamment pour des questions telles que l’atténuation et l’adaptation, comme autant de signes permettant d’espérer que le processus va effectivement aboutir à un résultat.

Beaucoup ont signalé qu’au cours du bilan, le Président de la CdP avait fait référence à un « texte », au singulier, ce qui laisserait penser à un paquet de compromis. Certains ont salué cette possibilité, comme ce délégué qui précisait que le terrain d’entente pour sa délégation était conditionné au fait que les pays concernés « aient obtenu satisfaction sur d’autres aspects du PTAP ». Quelques délégués ont attendu un texte sur l’article 6 de l’Accord et un résultat final du dialogue Talanoa ainsi qu’une reconnaissance du Rapport spécial du GIEC, qui se trouvaient parmi les propositions à compiler avant que la Présidence ne puisse mettre un joli nœud sur son paquet et le présenter au Sejmik. Faisant des suppositions quant à l’arrivée du paquet en question, certains se sont demandés s’ils ne devraient pas « faire une petite sieste » en amont d’une longue nuit, où s’ils avaient au moins le temps de se requinquer en prenant un énième café.

Le compte-rendu et l’analyse du Bulletin des Négociations de la Terre pour la Conférence de Katowice sur les changements climatiques sera disponible mardi 18 décembre 2018 sur: http://enb.iisd.org/climate/cop24/enb/

Further information

Participants

National governments
US
Negotiating blocs
European Union
Least Developed Countries

Tags