Read in: English

Daily report for 13 November 1995

LES FAITS MARQUANTS DE LA BIOCDP-2: LUNDI 13 NOVEMBRE 1995

Les dlgus la seconde session de la Confrence des Parties (CdP) de la Convention sur la Diversit Biologique (CDB) devaient se retrouver lundi pour la septime journe de cette confrence de deux semaines. Le Comit de Rdaction de la Commission d'Ensemble se runit dans une brve sance, durant la matine. Les groupes de contact se runirent pour l'examen des questions suivantes: la biodiversit terrestre; la biodiversit marine et ctire; la bioscurit; et, le budget et le programme de travail moyen terme. La Plnire se runit dans le courant de l'aprs-midi pour le vote sur la rsidence permanente du Secrtariat. C'est Montral qui fut choisie au troisime tour. Tous les groupes de contact, y compris celui charg de l'examen du mcanisme de financement, devaient se runir, de nouveau, en sances nocturnes.

PLENIERE

Le Prsident de la CDP, KUSUMAATMAYA, ouvrit la sance Plnire de l'aprs- midi en annonant qu'on avait fait circuler la premire rvision du projet de Dclaration Ministrielle de Jakarta. Il invita les participants faire part de leurs commentaires. On passa ensuite la question du domicile permanent du Secrtariat. Genve, Madrid, Montral et Nairobi taient les villes candidates. Le vote se droula conformment au scnario approuv pour le vote (UNEP/CBD/COP/2/Crp.1) et selon la dcision 1/10 de la CdP-1. On procda trois tours de scrutin, et chaque tour, le pays ayant reu le moins de voix retirait sa candidature.

Nairobi se retira au premier tour et pour les autres candidats, le vote tait dans l'ordre suivant: Montral, Genve, Madrid. Au terme du deuxime tour, Madrid se retira; pour les candidats restants, l'ordre du vote tait: Montral, Genve. Et c'est, enfin, la ville de Montral qui fut lue au troisime tour et la Plnire devait endosser la dcision par acclamation.

La SUISSE affirma la continuation de son soutien la CDB et souhaita bonne chance Montral et au Secrtariat en les assurant de son plein appui. Le CANADA remercia les trois autres pays et leurs dlgations pour l'atmosphre amicale et harmonieuse qui a prsid cette comptition. Le reprsentant assura toutes les Parties que le Canada et Montral ne mnageront pas leurs efforts pour la promotion et la ralisation des objectifs de la CDB. Le Canada offrit au Dr JUMA un bonnet et un cache-col en tricot pour les mois les plus froids. L'ESPAGNE nota que c'tait bien qu'on ait prit une dcision, de sorte que tout le monde puisse retourner au travail pour la conservation de la biodiversit mondiale. Le KENYA remercia ses collgues pour le bon esprit de la comptition et fit remarquer que Nairobi, avec son climat plus clment, restait toujours ouverte pour accueillir les confrences.

COMMISSION D'ENSEMBLE

Le Comit de Rdaction de la Commission d'Ensemble se runit brivement au cours de la matine, pour la revue des projets de texte du Prsident. Le Prsident nota que les textes concernant le mcanisme de redploiement de l'information (MRI) et le transfert technologique, qui furent repris sur la base des commentaires des groupes rgionaux, seront examins lors de la deuxime runion du Comit de Rdaction de la Commission d'Ensemble, tout comme le seront les textes sur les rapports nationaux, sur l'Organe Subsidiaire, et sur les conventions lies la biodiversit. Les textes concernant les Articles 6 et 8 et les composantes menaces de la biodiversit seront confis aux groupes de contact charg de la biodiversit terrestre et de la biodiversit marine et ctire. Le Canada a prpar un texte sur la FAO, lequel servira de base aux consultations rgionales, en fonction de quoi, un texte du prsident sera prsent au Comit de Rdaction de la Commission d'Ensemble. Le G-77 et l'UE ont, chacun, prpar des textes sur l'accs aux ressources gntiques et sur les droits de proprit intellectuelle, sur la base desquels la Colombie mnera des consultations pour la prparation d'un texte soumettre au Comit de Rdaction de la Commission.

GROUPES DE CONTACT

BIOSECURITE: Dans sa troisime journe de discussion, le Groupe prsid par Effendy SUMARDJA (Indonsie) examina le projet de texte du Prsident concernant le point 4.4 de l'Ordre du Jour. Les dlgus dbattirent des libells alternatifs et se pencheront, mardi, sur le projet de texte rvis du Prsident. L'un des alinas en discussion implique une dcision des membres du comit de rdaction sur l'une des formules suivantes: "reconnat la ncessit ", "dcide d'laborer" ou "conclut qu'il est ncessaire d'avoir" un protocole sur la bioscurit. Parmi les options soumises la considration du groupe, des versions crochetes de propositions textuelles dfinissant les termes de rfrence pour un groupe de travail ou une commission qui reviendrait la tche d'laborer un projet de protocole sur la bioscurit.

QUESTIONS MARINES ET CTIERES ET QUESTIONS TERRESTRES: Le Groupe de Contact prsid par A.K. AHUJA (Inde) se runit brivement la suite de la Plnire. Le Prsident donna un aperu sur les progrs raliss dans les deux groupes et suggra de donner au produit la forme d'une dclaration politique directe et succincte, adresse la CDD.

Le Prsident AHUJA soumit un projet de dclaration de la CDB, sur la biodiversit et les forts, l'adresse du Panel Intergouvernemental sur les Forts. La dclaration se flicite de la dsignation du Secrtariat de la CDB comme agence ayant la premire responsabilit de la gestion des liens entre les populations indignes et les forts, et appelle l'tablissement d'un dialogue entre la CDB et le Panel sur un ventail largi de sujets. Elle aborde, par ailleurs, la diversit dans les forts tropicales, tempres et borales, la valeur des forts, en tant qu'habitat d'une majorit des espces terrestres, les services cologiques, l'emploi et les rles dans les cycles climatiques et cologiques. Le projet mentionne, galement, le lien entre les pertes de biodiversit forestire et la diminution des surfaces et de la qualit des forts. Il demande au Panel Intergouvernemental de reconnatre la ncessit d'intgrer la conservation et l'utilisation durable de la biodiversit dans les plans, les politiques et les programmes pertinents et d'explorer la manire dont la biodiversit pourrait tre assiste par l'tablissement d'objectifs environnementaux. Le document appelle aussi des objectifs au niveau des cosystmes visant assurer aux forts, quantit de composantes de qualit. Les plans nationaux devraient inclure des activits in situ conformment l'Article 8. Le Projet suggre, encore, l'importance de l'ducation et de la conscientisation et la focalisation sur la recherche.

Le Projet du Prsident avait pour base celui du sous-comit de rdaction charg des questions cologiques et prsid par Antonius VAN DER ZOON (Pays-Bas) qui s'est runi lundi matin. Le Sous-comit passa en revue et approuva un projet de dclaration de trois pages comprenant une introduction, un texte sur l'importance de la biodiversit, une synthse sur les tendances des cosystmes forestiers et de leurs composantes de biodiversit, une section sur les principales causes de la perte de la biodiversit forestire, et enfin, des recommandations sur les mthodes de conservation et de gestion durable des forts.

Le sous-comit de rdaction charg des ressources gntiques, du partage quitables des profits, et des populations indignes, prsid par Ulf SVENSON (Sude) se runit matin, aprs-midi et dans la soire. Aprs la soumission du projet du Prsident du Groupe de Contact, le sous-comit se mit d'accord pour soumettre un additif de trois paragraphes. Le premier paragraphe couvrait les connaissances, innovations et pratiques. Le second, aborde l'accs aux ressources gntiques des forts assujetti au consentement pralable concernant les termes approuv en commun. Le troisime, enfin, instruisait le Secrtariat sur la prparation d'un apport prliminaire pour la session du Panel Intergouvernemental sur les Forts, prvu en Septembre 1996, et appelait l'largissement de l'apport de la CDB au Panel. Le libell des trois paragraphes sera probablement parachev lors de la sance de rdaction du mardi matin.

Le Groupe charg de l'examen de la biodiversit marine et ctire, prsid par Peter BRIDGEWATER (Australie), entama, lundi, l'examen d'un projet de texte prpar, samedi soir, par un comit de rdaction, bas sur un projet du Secrtariat, avec l'incorporation d'autres suggestions. Le texte consistait en un projet de dcision de treize paragraphes, appelant, entre autres, l'tablissement d'un panel d'experts ad hoc sur la biodiversit marine et ctire et une annexe portant sur les termes de rfrence et sur le programme de travail du Panel. Des modifications furent incorpores dans le texte, au cours de la journe, ajoutant trois alinas au projet de dcision et un libell deux sous-paragraphes dans la proposition de programme de travail. D'autres amendements taient galement introduits.

Les rfrences "l'adoption" de la recommandation 1/8 de l'Organe Subsidiaire portant sur les aspects scientifiques, techniques et technologiques de la conservation et de l'utilisation durable de la diversit biologique marine et ctire, devaient rester entre crochets, en attendant la discussion des recommandations. Une proposition fut avance pour ajouter une rfrence la dtermination des ressources gntiques des hautes mers, en particuliers des grands fonds marins.

Au cours de la discussion sur le projet des termes de rfrence et sur le programme de travail, certains dlgus mirent en garde contre une micro-gestion du Panel. On proposa, sans rsoudre la question, des rfrences aux besoins en matire de conservation et d'utilisation durable de la biodiversit, dans le contexte de la "scurit alimentaire," ainsi qu'une valuation des "effets des capacits de sur-pche et des compensations en rapport," sur la biodiversit marine. Les dlgus poursuivront, probablement, l'examen de ces textes et sont susceptibles d'entamer, ds mardi, la considration des recommandations faites par l'OSASTT.

MECANISME DE FINANCEMENT ET RESSOURCES FINANCIERES: Le Groupe de Contact sur les ressources financires et le mcanisme de financement, prsid par John ASHE (Antigua et Barboude), s'est runi lundi soir. Les dlgus y devaient dbattre des trois questions restes en suspens: la dsignation de la structure institutionnelle pour le mcanisme de financement; le Mmorandum d'Accord; et les critres d'ligibilit, stratgies et priorits programmatiques. Les libells de ces trois questions demeurent entre crochets.

BUDGET ET PROGRAMME DE TRAVAIL: Le Groupe de Contact prsid par Peter UNWIN (Royaume-Uni) examina la proposition de budget amende prsente par le Secrtariat, lors de la sance du matin. La restructuration propose en vue de raliser des conomies et une plus grande efficacit, fut favorablement accueilli, mais on exprima certaines proccupations, telles que la ncessit de plus amples informations, par le Secrtariat, concernant les implications budgtaires des dcisions prises dans d'autres groupes de contact. Une sance nocturne du groupe discuta le projet de dcision sur le programme de travail moyen terme, de la CdP pour les exercices 1995-1997. Parmi les points les plus important de la discussion: le panier du travail de la CdP-3; l'ventualit de voir certains points, figurant sur la liste considrer en 1996, tre reports l'anne d'aprs; et, les implications des dcisions prises par d'autres groupes de contact, concernant l'ventualit de panels d'experts sur un certain nombre de sujets, sur le programme de travail.

DANS LES COULISSES

Les dlgus et les observateurs considrent la possibilit de voir le groupe de contact charg du budget et du programme de travail, influencer les autres groupes de contact, en fixant des limites au travail intrimaire. Certaines dlgations souhaitent voir le groupe charg du budget, tendre et ajuster le programme de travail du moyen terme, pour y inclure ou mettre en exergue les forts, en 1996, comprenant, sans doute, un panel d'expert intrimaire sur la biodiversit et les forts. Selon ces mmes sources, cela permettrait la CdP d'influencer le travail du Panel Intergouvernemental sur les Forts et pour marquer le territoire de la biodiversit forestires, de l'accs aux ressources gntiques forestires, et des populations indignes et forts, pour la CDB. D'autres, opposs un panel sur les forts, manant de la CDB, sont proccups par les dpenses supplmentaires d'une expansion du programme de travail ou craignent que le travail sur la biodiversit marine et ctire soit tronqu, rsistent aux efforts visant ajouter les forts au programme de travail de 1996. Un bon moyen de couvrir, la fois, les questions de biodiversit marine et ctire et des forts serait, d'aprs certains observateurs, des contributions volontaires aux fonds par les Parties donatrices intresses.

A SUIVRE AUJOURD'HUI

SEGMENT MINISTERIEL: Le Segment Ministriel de la CdP-2 commencera dans la Salle des Plnires 9h. Une quarantaine d'orateurs feront leurs prsentations. En commmoration du vingtime anniversaire de l'Anne Internationale de la Jeunesse, deux enfants feront galement leurs prsentations: il s'agit de Daniel MILLS (Royaume-Uni) et Anita Diana SUMUTKI (Indonsie).

COMMISSION D'ENSEMBLE: Le Comit de rdaction de la Commission d'Ensemble se runira probablement de nouveau 11h pour entamer l'examen des textes du Prsident sur le mcanisme de redploiement de l'information, le transfert technologique, les rapports nationaux l'OSASTT et les conventions lis la biodiversit.

GROUPES DE CONTACT: Le Groupe charg de la bioscurit est susceptible de se runir 10h en Salle 6. Le Groupe sur la biodiversit terrestre se runirait 11h et son sous-comit charg de l'accs aux ressources gntiques, du partage des avantages et des questions indignes, 11h30. Le Groupe charg de la biodiversit marine et ctire est prvu de se runir 10h en Salle 5. Enfin, le Groupe charg du Budget et du programme de travail moyen terme, se runira probablement 15h.

Participants

Negotiating blocs
European Union
Group of 77 and China
Non-state coalitions
Youth

Tags