BNT:14:16 [Page suivante] . [Page pr�c�dente] . [Table des mati�res]

GROUPE DE TRAVAIL II

Le Groupe de Travail II, pr�sid� par Ir�ne FREUDENSCHUSS (Autriche), se r�unit en trois s�ances le Samedi, et deux s�ances le dimanche. Il y aborda les Sections F (structures �conomiques) H (m�canismes) K (environnement) et B (�ducation).

SECTION F (structures �conomiques): Au 156 (travailleuses �migr�es), les d�l�gu�s s'accord�rent sur une nouvelle r�daction de texte par les USA, amend�e par le Sri Lanka, le G-77/Chine et la Norv�ge, qui note la contribution des travailleuses �migr�es, en particulier, les travailleuses domestiques, et qui fait r�f�rence au ch�mage dans les rangs des travailleuses �migr�es. Tous les paragraphes qui traitent du travail non r�mun�r� furent renvoy�s � un groupe de contact officieux. Au 159 (impact de la mondialisation), la Nouvelle Z�lande ajouta une r�f�rence aux pressions du ch�mage des femmes et supprima une phrase sur la division du travail sur la base du sexe. Les d�l�gu�s devaient retenir le libell� du 163 (obstacles entravant la r�alisation des potentialit�s). Au 168(b) (emploi public), on supprima la r�f�rence � "�quitable". Des r�serves furent enregistr�es.

Au 171(a) (zones �loign�es), le G-77/Chine supprim�rent la r�f�rence, crochet�e, � la pression pour des actes contre les valeurs religieuses et �thiques. Au 171(c) (micro-entreprise), on approuva une r�f�rence propos�e par l'UE, portant sur la promotion de la femme. On mit entre crochets la r�f�rence sugg�r�e par le G-77/Chine, concernant l'all�gement de la dette multilat�rale. Au 177(c) (groupes d'auto-assistances et associations de travailleuses), l'UE ajouta la r�f�rence � un environnement favorable. Le Canada ajouta des r�f�rences � la libert� d'association et au droit d'organisation. Au 177(e) (recherche pour la promotion de l'�galit� des sexes), on approuva une reformulation propos�e par le G-77/Chine, avec des r�f�rences ajout�es � la recherche dans les domaines des �tudes f�minine et � la recherche en la mati�re (UE), et tous les domaines scientifiques (Syrie). On enleva les crochets du 177(g) (code de travail et s�curit� sociale pour les domestiques).

Au 180(a) (normes de travail), l'UE proposa une r�f�rence � la Convention N_ 100 de l'OIT. Au 180(b) (mesures interdisant la discrimination), on approuva tout le libell�, � l'exception d'une reformulation partielle, propos�e par l'UE, notant qu'il ne doit pas exister de discrimination bas�e sur le sexe, " y compris par r�f�rence � l'�tat civil ou familial" ou � "l'orientation sexuelle." Au 180(c) (discrimination), les d�l�gu�s se mirent d'accord sur une r�f�rence aux "travailleuses �g�es." On leva les crochets entourant 180(g) (s�gr�gation au travail), 180(j) (femmes handicap�es) et 180(m) (le travail des enfants). On supprima �galement les crochets de 181(c) (avantages parentaux), les d�l�gu�s devaient combiner des alternatives concernant les dispositions l�gislatives et incitatives pour "la protection des cong�s de paternit�/maternit�" et des primes qui s'y rapportent, et la promotion d'un "partage �galitaire" des responsabilit�s familiales. Une derni�re d�cision concernant une proposition Norv�gienne pr�nant la facilitation de l'allaitement au travail, fut report�e pour �tude.

SECTION H (m�canismes): On �ta les crochets du paragraphe 201 (organes r�gionaux de promotion f�minine), moyennant la consid�ration d'un amendement introduit par le G-77/Chine identifiant les ressources limit�es comme une entrave � la mise en oeuvre. On enleva aussi les crochets du 204 (visibilit� du courant politique) et du 207(a) (analyse des effets des politiques). Au 208(e) (femmes en d�veloppement), l'UE accepta de lever les crochets moyennant une reformulation de la r�f�rence � l'am�lioration de la qualit� de vie pour tous. Au 209(b) (donn�es d�sagr�g�es), le G-77/Chine supprim�rent une r�f�rence aux probl�mes et autres questions li�s � l'homme et la femme en soci�t�. On enleva les crochets entourant les indicateurs appropri�s au 209(C) (m�thodologies de recherche). Le Groupe se r�unit de nouveau, Samedi soir, pour aborder les Sections H (m�canismes) et K (environnement).

SECTION B (�ducation): Au 71 (droit et acc�s � l'�ducation), les d�l�gu�s s'accord�rent sur le fait que le droit � l'�ducation compte parmi les droits humains. Le G-77/Chine, soutenus par le Saint Si�ge et l'Iran, propos�rent de lever les crochets entourant le 74 (environnement �ducationnel et social). L'Australie, appuy� par la Nouvelle Z�lande, proposa de remplacer "morales et spirituelles" par "�thiques." L'UE maintint les crochets autour du paragraphe. Au 76 (�ducation en fonction du genre), les d�l�gu�s devaient retenir la r�f�rence � l'absence d'�ducation en mati�re de sexualit� et de procr�ation. Une proposition Canadienne portant sur l'impact sur les adolescents, fut plac�e entre crochets. Au 78 (participation limit�e de la fillette), les d�l�gu�s s'accord�rent sur un libell� reformul� pour noter que l'acc�s et la r�tention des fillettes et des femmes est un facteur de progr�s dans leurs activit�s professionnelles.

Au 82(a) (anti-discrimination), le G-77/Chine propos�rent de lever les crochets, les USA avanc�rent une reformulation, l'UE sugg�ra d'ajouter " consid�rer, de mani�re appropri�e, l'�tablissement de proc�dures pour traiter les griefs," le Saint Si�ge proposa une r�f�rence � l'approbation d'une l�gislation emp�chant la discrimination en mati�re d'�ducation. Le paragraphe demeura entre crochets. Au 82(f) (accro�tre l'enregistrement), les d�l�gu�s se mirent d'accord sur les r�f�rences � la facilitation de l'aptitude des parents � choisir et � l'annulation des lois jug�es discriminatoires, mais gard�rent entre crochets, la r�f�rence � la libert� de religion dans les institutions �ducationnelles. Au 83(f) (�tendre la d�finition de l'alphab�tisation), le G-77/Chine plaid�rent pour l'inclusion des connaissances scientifiques et techniques dans la d�finition, mais l'UE , les USA et quelques autres, y firent opposition. Les d�l�gu�s continu�rent � travailler sur cette section, Samedi soir.

[Haut de la page]